Votre panier 0,00 €

Miel de la châtaigneraie AOP Maria Colombani

MIEL :
6,50 €
En Stock
Demande d'information
Découvrez le miel de châtaigneraie AOP Mele di Corsica de Maria Colombani.Ce miel est récolté début juillet, en moyenne montagne.Ambré et long en bouche avec une légère amertume.

Poids net : 160 gr

Aire de récolte:

Le miel de la châtaigneraie est un miel de moyenne montagne.Il est récolté à proximité de Cozzano, à 700m d’altitude.

Fleurs dominantes:

Concentré autour du châtaignier, il est associé aux sous-bois et sa végétation environnante : ronces, clématites, anthyllis, genêts, népita etc.

Couleur:

Ambré à ambré foncé.

Parfum :

Intensité aromatique : moyenne.

Saveur:

C'est un miel fort et tannique qui laisse une certaine pointe d’amertume en bouche.

Persistant et arrière goût:

Très persistant, long en bouche. Arrière-goût amer.



 DESCRIPTION


Ce n’est pas sur les contreforts du Haut-Taravu que Maria Ghjuvanna Colombani a contracté sa vocation apicole mais bien sur les côtes dentelées de son Cap-Corse natal. Après son Master d’histoire, elle troque les bancs de la fac contre ceux du lycée agricole pour se consacrer à un métier qui l’a toujours attirée : produire du miel. Une fois devenue apicultrice, elle s’inscrit dans une démarche de qualité et produit plusieurs types de miels en AOP.

Après sa rencontre avec un jeune safranier du Taravu (Sylvain Martinez-Ciccolini), elle installe ses ruches à Cozzano. « Avec Sylvain, nous partageons la même passion pour notre métier et l’interaction s’est faite naturellement entre mon miel et son safran », confie Maria Ghjuvanna.

Guidée par son amour de la bonne cuisine, elle développe une gamme de produits originaux notamment des vinaigres de miel ainsi que des confitures au miel.

Ses ruches sont positionnées à l’année au cœur d’une châtaigneraie de la région du Haut-Taravo, à 750 mètres d’altitude.

Elle privilégie une conduite sans transhumance pour ménager le cheptel.
Le climat de montagne – aux hivers bien marqués - offre des conditions sanitaires favorables et un environnement moins soumis aux sécheresses estivales (qui touchent fortement la Corse ces dernières années).
La courte période de floraison de la végétation de moyenne montagne, l'oriente vers une production de miel plus faible, et destinée principalement à la conception de produits dérivés (confitures, vinaigres).
Le travail d'élevage effectué sur le cheptel tend à sélectionner les ruches adaptées à leur milieu.
Dans cette même logique, elle oriente la production de son rucher vers d’autres produits de la ruche, favorisés par son environnement boisé  : pollen (principalement de châtaigner), propolis (issue de la résine de l’écorce et des bourgeons de certains arbres de la forêt).

Ce miel est produit dans le respect du cahier des charges de l'AOP "Miel de Corse - Mele du Corsica".

L'AOP est un signe de qualité européen crée en 1992. La Corse l'obtient en 1998 au niveau national et introduit pour la première fois en France la notion de "miel de terroir" et la reconnaissance d'une typicité.

Il protège "la dénomination d'un produit dont la production, la transformation et l'élaboration doivent avoir lieu dans une aire géographique déterminée, avec un savoir faire reconnu et constaté"

La spécificité de l'AOP Miel de Corse - Mele di Corsica s'exprime grâce à :

-Une végétation spécifique sauvage, naturelle et endémique. Sa variété permet d'offrir aux miels une grande diversité de saveurs.

-Une abeille d'écotype corse qui s'est adaptée aux conditions climatiques et géographiques de l'île et peut butiner et récolter, toute l'année, la variété des nectars que lui offre le maquis.

-Un savoir faire perpétué et amélioré par les apiculteurs d'aujourd'hui alliant technicité et adaptation au terroir.

-La cire utilisée pour les cadres est de la cire pure d'abeilles.

-Les ruches sont enfumées avec des combustibles naturels.

Pour veiller au respect de ce cahier des charges de l'AOP Miel de Corse Mele di Corsica, qui reprend tous ces éléments, des contrôles sont effectués tous les ans chez les apiculteurs. L'analyse des grains de pollen présents dans le miel permet de déterminer l'origine florale et géographique de ce dernier.